Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 13:00

Dans la Cantal, il y a des volcans (éteints heureusement), des vaches (beaucoup qui font ding, dong et meuh dans les prairies), du fromage (que j'ai tout juste eu le temps et le plaisir de déguster), des cols et d'interminables enchainements de montées au milieu d'une nature généreuse et de paysages magnifiques. Et enfin une poignée de fou (environ 200) sur la ligne de départ du trail 70Km de l'Oxygen Challenge le samedi 4 juin à 5h...

trail cantal 0415h du mat' sur la ligne de départ

 

Qui a dit que le Massif Central n'était pas montagneux ???

 

Voici quelques chiffres du week end : 1ère ascension à 5h du mat', le Plomb du Cantal qui culmine à 1855m, 600m de dénivelé dans les jambes après moins d'1h de course... Ensuite 15km de descente (KM20) avant d'enchaîner 3 méchantes ascensions dont deux de plus de 500 D+ avec une moyenne à plus de 30% (nombreux passages à 45%), le tout pendant 20km... Après (KM40), changement de parcours en raison des orages annoncés pour la fin de journée, finie la montée de 20km pour 1200 D+ jusqu'à 1787m, mais bonjour l'enchainement des montées (non dénombrées et non identifiées à l'avance) sur la même distance mais pour un dénivelé proche de 800 ou 900m. Ca casse les pattes et le mental de ne pas avoir de repères !!!

Et enfin pour le gouter (KM60), vers 16h, un dernier col (le Puy Bataillouze - 1680m) long de 4.5km et 500m D+ juste avant l'orage.... Ouf, la ligne d'arrivée à 17h22 sous une pluie glaçée depuis 1h.

 

Classement final : 100ème sur 169 arrivés et 200 partants.

trail cantal 044332 vallées traversées et parcourues en 12h22 !!!

 

Cette 1ère expérience de "moyenne" montagne est une réussite du point de vue sportif, puisque l'objectif (l'arrivée) a été atteint. Mes capacités physiques ont été largement à la hauteur de l'évenement, merci David pour la préparation spécifique, car je n'ai déploré aucun bobo, aucune méforme ou passage à vide physique. Au niveau nutrution, tout s'est bien passé avec mes produits Okidosport et un peu de quiche et de pain de thon maison.

 

La grande découverte du week end, c'est le mental... En effet, ce genre d'épreuve nécessite un mental d'acier. Samedi, mon mental est passé du + au -, dans les chaussettes, c'est à dire qu'il était plutôt de plomb (comme le Cantal). La difficulté du parcours et le non respect (ou la mauvaise définition) de la feuille de route après la mi-course, font forcément cogiter à un moment ou un autre.

trail cantal 051

Gros moment de doute au km52, mais Arnaud veille au grain... Merci Nono pour tes encouragements


A mi-parcours (km 35-40, soit après 6h de course), je m'apercois que la route est encore longue et difficile mais je suis encore dans le tempo  avec 20min de retard sur mes prévisions, il est 11h30 au KM40. Mais de mauvaises ondes envahissent mon esprit. Des doutes, des questions : vais-je y arriver ? en suis-je capable ? ou encore c'est un truc de fou, de malade, qu'est-ce que je fiche ici, tout ca pour quoi... La réunion, c'est encore 4 fois pire, je n'y arriverai jamais... Bref, c'est impressionnant comment on peut passer d'un état euphorique à un état de négative attitude !!!

trail cantal 0457 trail cantal 0458  trail cantal 04591
 Chemin monotrace accidenté...
 Idem à flan de montagne...

 Enchainement de crêtes

avant la mi-course...

 

Ce qui est rassurant, c'est le fait d'avoir réussi à surmonter ces moments délicats notamment au pied des dernières difficultés du jour, sans jamais baisser les bras, ni le rythme, car il est très facile de jeter l'éponge... Et là, je dois remercier mon papa et Arnaud, venus m'assister sur le bord du parcours, mais également Philippe et Benoit, deux poitevins, avec qui j'ai fait cause commune du km40 à la fin...Le fait de courir accompagné aide beaucoup, puisqu'on pense à autre chose, on discute, on se soutient et surtout on est pas seul !!

 

Les orages étaient annoncés vers 14h30, ils n'ont pointé le nez que vers 16h30 alors que nous abordions le Puy Bataillouze (montée d'environ 4km - 500m D+). Tout en haut de la crête, on voyait le ciel qui était de plus en plus noir et menacant. A coup sûr, nous y aurions droit en arrivant au sommet. Je m'inquietais surtout pour la foudre, car en montagne c'est difficile à éviter. Les téléphones éteints nous avancions donc a bon train avec les poitevins en croisant les doigts pour ne pas se prendre un coup sur la tête !!  La pluie (glacée) est arrivée à quelques encablures du sommet et nous a accompagnée jusqu'à l'arrivée. Pas de tonnerre, pas d'éclair (ouf) et une très belle descente de 4,5km  entre rocaille et caillasse instable puis chemin très roulant. Autant dire que j'en ai profité pour passer la seconde et "bouffer" cette descente avec délectation.

trail cantal 0526 trail cantal 053 trail cantal 057
 Dernière difficulté du jour, tout en haut le Puy Bataillouze
 Arrivée sous la pluie avec mes compagnons de course
 Le repos du guerrier...

 

Au delà de ces quelques péripéties qui m'ont accompagnées pendant quelques jours et que je vais devoir apprendre à dompter, ce weekend reste un bon souvenir sportif puisque la course m'a fait découvrir une très belle région. J'ai également pu confirmer certaines de mes forces et faiblesses, mon aisance dans les descentes, ma prudence dans la gestion des montées et surtout qu'une bonne prépa physique permet de bien figurer mais également de bien récupérer. 4 jours après la course, je n'ai plus mal aux jambes, tout juste des traits de courbatures !!!

 

Et maintenant, que vais-je faire... Un break de 10 jours sans activité, histoire de regonfler les batteries physiques et mentales, puis une nouvelle aventure que je ne manquerai pas de vous présenter.

trail-cantal-0551YES, Finisher !!!

 

A tous, un grand merci pour votre fidélité et tous vos encouragements.
Sportivement

 

Greg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pedro machuca 22/06/2011 20:08


Cuñao, estoy al corriente de "todo" y espero poder tener una buena conversación contigo durante las vacaciones.
Un saludo Greg.


maratrail2012 23/06/2011 10:03



Salut pedro,je compte bien aussi avec cette conversation avec toi... Greg



tu mujer 10/06/2011 11:59


je suis très fière de toi... J'ai pris le temps de lire cette chronique et je l'ai fait avec délectation: une confession pleine d'émotion et de sincérité, tu nous entraînes sur la pente des
confidences et ça fait du bien. En tant que femme, je préfère ça aux chiffres!
J'essaye de participer au mieux à cet effort de guerre en dorlotant à satiété nos trois ptits bouts quand tu t'affaires à gravir ces monts, alors continue, tu ne dois pas laisser choir...


maratrail2012 23/06/2011 10:04



Merci mon amour...



THIERRY FÓRREGAN 09/06/2011 15:33


Super chronique Grégoire.Ça donne envie de courir.Pour le physique ,je vois que tu es en super forme et je ne suis pas surpris.Par contre,je le suis sur ton côté mental.Je te le redis de nouveau,tu
es un gagnant ,un battant ,un killer de km.Moi et je pense la plupart des coureurs se posent ce types de questions quand ça va mal.C'est normal .Le problème ,c'est quand tu te poses ces questions
trop longtemps durant la course.Ça peut être préjudiciable.Mon truc à moi pour faire disparaitre rapidement ces mauvaises pensées,c'est de prendre du recul et de me dire encore une fois :"quelle
chance j'ai de pouvoir courir" .Grégoire ,nous sommes des privilégiés en realisant notre passion.Tout le monde ne peut pas le faire.De plus je laisse de côté "les chiffres".Le pulsomètre,le gps ,le
compteur de kilomètres,etc....pour laisser place au plaisir.Je mets en alerte tous mes sens afin de m'imprègner de la nature qui m'entoure.En trail,c'est d'autant plus facile.C'est ça Grègoire,il
faut remettre au premier plan LE PLAISIR DE COURIR.Quand je sens de nouveau ce plaisir ,j'ai une montée d'adrénaline.Et si ça ne suffit pas,je chante à voix haute la Marseillaise !!!En fin compte
,ce ne sont pas des "trucs" mais une évidence.LE PLAISIIIIIR DE COURIR,Greg ,ayons du plaisir !!!!A plus champion


maratrail2012 09/06/2011 17:34



Woua Thierry, je vais faire de toi mon préparateur mental !!!


En tout cas, voilà de bons conseils.


Gracias Amigo



CONSULTEZ LA REVUE DE PRESSE