Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 16:57

Nous avons le plaisir d'enregistrer le soutien d'un nouveau partenaire.

 

L'entreprise de St Sylvain d'Anjou, Menuiserie Brossard  a décidé de soutenir notre projet sportif en parrainant le KM 80, au niveau du refuge du Piton des Neiges, à environ 2500 m d'Altitude soit quasiment au plus haut point de la course et à mi-chemin vers l'arrivée.

Logo brossardLa Menuiserie Brossard est spécialisée dans l'aménagement de cuisine, salle de bain, chambres, dressing pour les particuliers et d'aménagement commercial pour les entreprises et collectivités.

 

Merci à leurs dirigeants pour leur soutien.

 

Sportivement

Grégoire

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:37

Salut à tous,

 

Au lendemain de la magnifique victoire de nos bleus handballeurs au Mondial 2011 (quel match !!!!), je vous informe de la confirmation de mes inscriptions à 2 des principales courses de la saison :

- L'Oxygène Challenge, samedi 4 juin (70km - 3500m D+)

- Le Grand Raid des Pyrennées, samedi 29 aout (80km - 5000m D+)

 

Suivra prochainement l'inscription à la dernière course, l'Endurance Trail des Templiers, samedi 22 octobre (106km - 5000m D+). D'ici là, je programme une reprise tranquille des entraînements à partir de la semaine prochaine.

 

Du côté des parrainages, nous venons d'enregistrer deux nouveaux parrains : KM18 pour Annick  et  KM 29 pour les Ambulances de la Vallée à Mazé (cf listing des parrainages).

logo ATTA3 copieUn grand à merci pour ces soutiens...

 

Sportivement

Greg

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 17:30

Après une première saison test ponctuée par la Saintelyon 2010, cette année 2011 devrait me permettre de rentrer dans le vif du sujet avec un programme complet en distance et dénivelé afin de me positionner idéalement pour l'objectif final d'octobre 2012. Si l'on additionne les 3 courses prévues en 2011, je devrais normalement terminer la saison avec pas moins de 250 km et 9 000 m de dénivelé positif dans les jambes, hors entraînements !!!

 

ETAPE 1 : La douceur du printemps...

Finalement, la reprise ne se fera pas  fin mars avec l'Eco Trail de Paris (80 km - 1500m D+), trop tôt dans le calendrier 2011 au vue des échéances familiales à venir.

 

La saison de Hand sera privilégiée avec une mise en route progressive de l'entraînement pour lrriver frais et dispo  ur le 1er objectif de la saison début juin.

 

Néanmoins, je prévois un petit Trail de 25km à Bécon les Granits (49) le 24 avril, et une course sur route  restant à définir en mai, ce qui fera l'affaire pour mettre tranquillement les jambes en action.

 


ETAPE 2 : L'été arrive, la montagne aussi...

 

La saison de Handball ne finissant que mi-mai, la  course suivante est prévue le 4 juin du côté de la station du Lioran (Cantal) avec l'Oxygen Challenge et ses 70 km pour 3500 m D+ autour des Volcans d'Auvergne.

oxygenechallenge.jpg

OXYGEN CHALLENGE

oxygenchallenge70 km - 3500 m D+

Ce parcours de 70 km est dessiné sur les plus beaux spots du Massif Cantalien, en plein cœur du plus grand Volcan d’Europe. Très exigeant en terme de dénivelé, de longueur et de technicité, ce trail fera de nouveau partie des courses les plus difficiles en France.  

 

Objectif : finir en 14h (soit une moyenne de 5 km/h)

 


ETAPE 3 : La haute Montagne...


L'un des gros morceaux de la saison se présentera ensuite fin août sur le Grand Raid des Pyrénées avec 80 km - 5000 m D+ dont cinq passages à plus de 2000m d'altitude...

GRAND RAID PYRENEES

grandraidpyrennees-copie-1.JPG
80 km - 5000 m D+

gdraidpyr.jpg

Pour ce premier trail en haute montagne, le départ sera donné le samedi matin à 5h au pied d'une ascension de 12 km et 2400 m D+ pour bien chauffer les jambes, soit sensiblement le même sort qui m'attend en 2012 sur les flans du Piton de la Fournaise. Ensuite, deux ascensions de 10 km et 1200m D+... Ca vous tente ?

 

Objectif : finir en moins de 20h (soit une moyenne 4 km/h)

 


ETAPE 4: A l'automne, j'en veux encore...

 

Seulement deux mois après les pyrenées, se dressera l'Endurance Trail des Templiers à Millau (106 km - 4600 m D+). Pour cette dernière course de la saison, la distance sera privilégiée pour tester ma résistance à la même époque que la Diagonale des Fous.

templiers.jpg

L'ENDURANCE TRAIL DES TEMPLIERS

templiers.JPG106 km - 4600 m D+

 

De Millau à Millau se parcours empreinte les flans des Gorges du Tarn, cite exceptionnel !

 

Objectif : finir en moins de 18h (soit 6km/h de course en moyenne)

 

 


Pendant ce temps là, la recherche de parrain continue...

 

Avec ce programme alléchant, la saison sera ainsi bouclée tout juste 1 an avant le départ de la Diagonale des Fous 2012. Comme vous en avez pris l'habitude, je vous invite à visiter régulièrement ce blog afin de suivre l'évolution de la préparation et  des courses (avec photos et vidéos).

 

D'ici là, la campagne de parrainage reprend son cours pour nous permettre d'assurer l'organisation de la saison 2011 puis celle de 2012. Plusieurs entreprises devraient  prochainement rejoindre les soutiens actuels du projet  Maratrail 2012, mais les amis et visiteurs de ce blog sont également invités à nous soutenir (à partir de 15 €) avec l'objectif de réaliser un maximum de bénéfices  àremettre à l'association L'étoile de Martin.

 

Alors pensez-y et parrainez votre KM...

 

Sportivement

Grégoire

Repost 0
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 14:24

voeu2011 copie

Repost 0
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 10:17

Dans le cadre des 10ème trophées de la vie locale, le Crédit Agricole de l'Anjou et du Maine par l'intermédiaire de son agence Angers Coubertin, soutien l'Association Maratrail 2012 pour l'originalité de son projet.

credit-agricole

 

Vendredi soir dernier, le Crédit Agricole a donc remis un chèque d'une valeur de 300 € à l'Association Maratrail 2012  pour lui permettre de mener a bien son projet.

 

Le Crédit Agricole parrainera le KM N°2

 

Par conséquent, le Crédit Agricole devient parrain "entreprise" en compagnie d'Acasaide Service à Domicile (KM 1), le magasin B'Sport (KM 100) et la marque Salomon (KM 3).

 

Par ailleurs, le Courrier de l'Ouest revenait dans son édition de vendredi, sur ma participation à la Saintelyon 2010.  Avec cette couverture médiatique, j'ai créé une page Revue de presse que vous retrouverez désormais dans les liens favoris (colonne de droite du blog) pour suivre l'évolution médiatique du projet.

 

CO-16-12-10.jpg

 

Sportivement

Grégoire

Repost 0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 09:22

Je suis très heureux de vous annoncer que le blog Maratrail 2012 vient d'enregistrer son millième visiteur depuis sa création le 1er juin dernier.

 

1000 visites en 6 mois !!!!

 

Un grand merci à tous pour votre fidélité et vos encouragements. N'oubliez pas de partager vos commentaires en bas de chaque article.

1- SAINTELYON 2010 5945

 

Pensez également à parainner dès maintenant votre kilomètre de la Diagonale des Fous 2012 (très simple et à partir de 15 € seulement). Rendez-vous en rubrique parainnage pour choisir votre kilomètre et télécharger le bon.

 

Sans vos parrainages, le financement du projet et le soutien en parallèle d'une structure caritative (Association Etoile de Martin) nous pourront pas avancer... N'hésitez pas à me poser toutes vos questions à ce sujet.

 

Dans quelques semaines, je vous dévoilerai ma saison 2011 avec le programme complet des courses, qui risque d'être relativement corsé. D'ici là vous pouvez découvrir les articles consacrés à ma Saintelyon 2010 sur Angers Mag Info et Saumur Kiosque .

 

A très bientôt

 

Grégoire

 

joyeuxnoel.gif

Repost 0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 11:25

Samedi 5 décembre, 7h du matin à Mazé, nous prenons notre petit déjeuner avant de prendre la route vers St Etienne (550 km) et une longue, très longue journée… La route est très agréable, il y a de la neige partout et plus nous nous approchons de St Etienne, plus il y en a... Ca promet !!!

 

13h, nous arrivons enfin au Parc Expo de St Etienne. Direction le Stand B pour récupérer le dossard. Coup de chance, pas un chat. Un peu plus tôt, il y avait au moins 1h30 d’attente !! Après avoir déjeuné dans une cafet, nous passons ensuite l’après midi à écouter le double de Coupe Davis à la radio. Le stress du match et de l’avant course m’empêchent de faire la sieste.

1- SAINTELYON 2010 5876

A 22h30, il est temps de se préparer, le départ approche. J’appelle vite fait les gars du HBC Authion qui jouaient en effectif réduit chez les 1ers : victoire 30-22, bravo ça me donne du peps pour la course !!!

 

Petits massages, dernières consignes pour mon plan de course et le plan de route de Baptiste et Michel. Nous nous verrons 6 à 7 fois selon les conditions d’accès au parcours par la route.

 

Mon plan de course est simple, je veux rallier l'arrivée sans bobo entre 10 et 11h, c'est à dire 6,5 - 7 km/h de moyenne : courir le plus souvent possible (plat, descentes, petites pontées) et faire les grosses montées en marchant pour ne pas me griller, pas plus de 5 min de pause aux ravito. 

A 23h30, je suis seul à attendre le départ parmi les 5800 partants du 68km. Dehors, il fait froid (-3°). Je me dirige doucement vers la ligne de départ, c’est la folie de voir tout ce monde. Baptiste et Papa nous attendent au bout de la ligne droite, sur le côté, histoire de partager son moment unique du départ.

1- SAINTELYON 2010 5875

A minuit, sur un air de U2 (Ultra Violet, light my way) le départ de cette 57ème Saintelyon est donné dans une ambiance de folie. tout le monde cri et en passant sur la ligne, je me mets à courir sans savoir quand je m’arrêterai !

 

Les premiers KM se font au train avec l’éclairage public. Les 6 premiers KM sont prévus sur la route, l’occasion de bien se chauffer. Au KM5, j’aperçois un panneau d’affichage extérieur qui annonce -8°, il est 0h42. Puis, on entre vraiment dans le vif du sujet à Sorbiers au KM6, avec les premières belles pentes dans la nuit noire qui nous mèneront jusqu’au sommet de la course à Moreau KM 22. Le goudron laisse place aux chemins enneigés, souples et roulants avec quelques portions de bonne poudreuse.

 

Régulièrement, je regarde devant et derrière pour observer cette longue file humaine avec les frontales qui scintillent, GEANT...  

 

Au niveau boisson et alimentation, j’ai prévu 2-3 gorgée d’eau toutes les 10 min, de mange rtoutes les 45 min et de prendre un comprimé de Sportenine (Homéopathie) toutes les heures sur les bons conseils de Vincent. Au bout d’1h de course, nous arrivons au KM9 et nous surplombant la vallée de St Etienne. Tout le monde s’arrête pour quelques photos. Moi aussi…

 

 

A 1h27, je reçois le 1er SMS de Baptiste qui me donne leur position : à l’Hôpital, KM19. Je suis au KM11, il me reste donc 1h avant de les rejoindre. KM13, un homme est au sol dans un virage, victime du verglas. Il ne repartira pas…

 

Ma petite douleur au mollet droit est présente, c’est une légère contracture que je traine depuis 15 jours, mais rien de grave. Je pense donc à bien dérouler mes appuis pour étirer mon muscle et ne pas aggraver la situation. Et puis, je commence à saigner du nez à force de me moucher. Heureusement, je suis entouré de neige, alors je me fais un gros glaçon que je pose quelques minutes sur le bout du nez. Brrrrrr, c’est froid.

 

Le premier Ravito de St Chrito en Jarrez, KM15 se présente à 2h04. Il y a trop de monde, je suis bien, je décide donc de filer rejoindre Papa et Baptiste un peu plus loin. C’est chose faite vers 2h30. On est content de se voir, tout va bien pour eux comme pour moi. J’ai juste un peu mal au ventre à cause du Coca que j’ai bu il y a 1h, car je ne suis pas habitué à en prendre... Je fais le plein d’eau et repart… en oubliant mes gants. et hop, demi-tour !!!

 

Saintelyon2010-Lhopital
(Attention vos yeux, je fais pipi !!!)

 

J’attaque une bonne côte de 500 m pour arriver au point culminant de la course (850 m), KM20, puis je relance en rythme sur de belles portions. A 3h02, j’arrive à Moreau, petit hameau où l’organisation sert un thé bien chaud. Je prends un morceau de quiche préparée par Maman, mais malheureusement, c’est trop consistant et ca ne passe pas, tout comme les barres. Tant pis !

 

Sur la droite, j’aperçois les lumières dans la Vallée, devant et derrière une ligne interminable de frontales qui dessine le parcours. Courrir dans ces conditions hivernales complique réellement la course, mais la nuit et la neige nous entraînent dans une ambiance extrordinaire et magique, c'est vraiment extra. !!!  

 

Puis, j’enchaine sur une descente de 5 km vers Ste Catherine (KM27), lieu du prochain ravitaillement. Ca bouchonne pas mal, car il y a de la poudreuse et du verglas. J’arrive à Ste Catherine à 4h00 et reçois un SMS de Baptiste m’indiquant qu’ils m’attendent au km36 à St Genoux. Je m’accorde une petite pause de  5 min, le temps de prendre de la soupe, un peu de Coca, une banane et 2 pates de fruits. Attention,  ne pas se refroidir !!

 

Mon mollet tient le coup. Je reprends mon chemin en courant et en croisant des Pères Noël supporters de la Saintelyon. En sortant de Ste Catherine, on enchaîne sur une bonne côte de 2,5km. Je suis bien donc je relance. Malgré le froid ambiant, je reste bien en température dans ma tenue de traileur et les pieds sont au sec.

1- SAINTELYON 2010 5878Un peu de répit sur le tracé, me laisse le temps de penser à ceux qui sont bien au chaud dans leur lit (Corinne et les enfants, Maman et Pascaline, les amis et supporters…) et puis j’arrive devant une nouvelle difficulté au KM32, je dois sortir les bâtons car c’est un passage très délicat dans le bois d’Arfeuille. Des pentes verglacées de 15 à 20% en sous-bois sur environ 2km. Avec le verglas, ça vol dans tous les sens, donc je reste hyper prudent et descends tranquillement pour ne pas me faire mal.

 

J’ai toujours de bonnes sensations, je ne suis pas fatigué, je n’ai pas froid, je n’ai pas mal aux pieds, ni aux articulations. Bref, tout va super bien et j’en suis le premier surpris. Ca, c’est ma prépa qui a été bonne...

 

Arrivé en bas, je lève les yeux dans la montagne et aperçois une belle lignée de frontales sur près de 2km, magnifique. Le Ravito de St Genoux est proche, tant mieux, car j’ai un peu faim et je veux me changer (Chaussettes et T-shirts). Mais, il y a encore une terrible montée de 1km, dur, dur... A 5h05, SMS de Baptiste : « où en es-tu ? », 5h19, SMS : « tu as traversé la route ? », 5h31 : « As-tu passé le ravito ? ». J’appelle pour dire que j’arrive…

 

En haut de la côte, j’aperçois la voiture, soulagement car c’était vraiment dur ce passage. Il est 5h35 au KM35, je me pose les fesses pour la première fois depuis le départ !!!!! Je prends le temps de souffler, de changer de chaussettes et de t-shirts. Baptiste me fait le plein d’eau et Papa est aux petits soins. Je recharge les batteries pendant une petite dizaine de minutes, on discute de la couse, de ma forme et de notre prochain RDV avant de repartir vers le ravito de St Genoux, KM36 que j’atteints à 5h53. Soupe, coca, banane et pates de fruits… et je repars à l’assaut de la seconde moitié du parcours. Et oui, ce n’est que la mi-course et je viens de dépasser mon records de distance (32km) !!!

 

Par moment, je m’imagine sur les chemins de la Réunion en me disant que je que je suis en train de vivre n’a certainement rien à voir avec la Diagonale des Fous, plus longue, plus dure, plus haute. Mais je me dis que cette 1ère étape de la Saintelyon, je vais y arriver sans souci alors je garde donc toute ma motivation pour relancer et aller au bout. Après une petite montée d’1km à travers les bois, on enchaine sur une longue descente de 11km vers Soucieu en Jarrest. Ce passage est très roulant malgré les nombreuses plaques de verglas entre chemins et routes. Je relance toujours en restant très vigilant pour éviter la chute. Devant moi, un gars est allongé au milieu de la route : grosse chute, perte de connaissance de 5min et cheville en l’air, les secours arrivent !!!

 

Plus loin, un gars au ralenti, me dit : « j’ai choppé la diarrhée… ». Sympa mec de partager ça avec moi !!!

 

 

J’ai une grosse patate, le mollet tient toujours, ca descend très bien, alors je relance encore jusqu’au ravito de Soucieu, KM45, que j’atteints en charmante compagnie vers 7h02 (chrono non enregistré). Pas de nouvelles de Baptiste et Papa, où sont-ils ? J’appelle : « tu es déjà arrivé ? Tu étais pourtant annoncé à 7h20…». Et oui les gars, ma grosse patate m’a fait gagner pas mal de temps au bout de 7h de course. Génial !!

 

En les attendant, je reprends de la soupe, du coca, une banane et des pates de fruits, les seuls aliments que j’arrive à avaler. Puis, je les retrouve en sortant. Je leur laisse les bâtons car plus besoin, on fait quelques photos et je repars… en courant !!!

 

A partir du KM47, le parcours va être moins sympathique : alternance de passages verglacés sur route, en agglomération, dans la neige… Il commence à faire jour et le vent glacial se lève.

05122010160.jpgDerrière moi

1- SAINTELYON 2010 5879Devant moi

SMS de Baptiste à 8h01 qui me signal leur arrivée au dernier ravito à Beaunant, KM56. Il me reste 6km, soit environ 1h avant d’y arriver.

 

 

Deux petites côtes qui se passent bien en rythme, puis du plat et un enchainement de petites descentes et remontées techniques et glissantes entre le 46e et le 50e km (Le passage du garon). J’ai du mal à relancer et je commence à rêver d’un bon sandwich avec du fromage et du jambon !!

 

Les jambes commencent à être dures, mais je me force à relancer un peu, tout en faisant des prévisions avec 15km encore à avaler, soit 2h, donc une arrivée vers 10h30, si tout va bien… Enfin ce dernier ravito au KM57, il est 9h00. J’aperçois Papa qui me sert dans ses bras et je peux enfin savourer mon sandwich jambon, fromage. Je file à la voiture me poser les fesses pour la 2ème fois depuis le départ !!


Puis je tourne la tête pour voir se dresser la dernière difficulté du parcours : la fameuse cote des aqueducs de Beaunant (sublime ouvrage gallo romain) à 11 km de l’arrivée : 1, 5 km dont un passage à plus de 20%. Ca passe ou ça casse !!

 

 

Je me stresse pas, je monte tranquille avec un coca et une clémentine à la main. En haut, il restera moins de 10KM, soit 1h15 de course pour toucher au but. Je double un gars qui n’a semble-t-il plus toutes ces facultés intellectuelles, il parle fort et dit n’importe quoi. Le fait-il exprès ??


Après avoir digéré la montée, je relance régulièrement mais à un petit rythme (3min de course, 3 min de marche). Au KM60, une descente de 300-400m où je laisse la gravité faire son travail (11-12 KM/h)… Je gagne un peu de temps puis une rue interminable de 3.5km dans laquelle je me répète sans cesse, « c’est quand qu’on descend, c’est quand qu’on descend ?? ».

 

Dernier point de contrôle au KM62, il est 9h41. On arrive enfin sur les bords de la Saône, à 5KM du but. Le parcours devient véritablement chiant sur les quais avec un gros vent de face. On fait environ 3km pour rebrousser chemin et franchir le Rhône ensuite et se retaper encore des quais dans l’autre sens jusqu’à Gerland sur une vraie patinoire, pas cool le final !!!

 

Le dernier KM, symbolique, se fait avec le Palais des Sports en vue, je vois Papa et Baptiste au loin. Je fini les 500 derniers mètres en marchant et parlant avec Papa. Baptiste filme et prend des photos. Il est 10h35, j’en termine sans aucun bobo, ni même une seule ampoule. On est tous les 3 très contents de cette nuit, on savoure les derniers instants de cette course magique… Plus que 200m, je sors mon téléphone et filme les derniers mètres, en courant. Les spectateurs nous encouragent, nous les Finishers de la Saintelyon 2010. J’entre dans le palais des Sports, pose pour les photographes de l’organisation et franchi la ligne d’arrivée en 10h42.

 

YES, je l’ai fait !!!

 

 

Pour cette première course d‘ultra endurance, j’avoue avoir pris beaucoup de plaisir malgré ces conditions extrêmes : nuit, neige, froid et distance. Aucun bobo à déclarer, même pas une seule ampoule, aucune douleur particulière, aucun coup de fatigue sérieux, j’ai juste peu apprécié les 15 derniers KM qui n'étaient pas très intéressants à part la bosse de Beaunant. Le défilé en ville et sur les quais n’avaient rien d’extraordinaires, mais il fallait bien rallier cette belle arrivée dans la Palais des Sports.

1- SAINTELYON 2010 5945 1- SAINTELYON 2010 5963

Je tiens à remercier Papa et Baptiste pour leur présence sur le parcours, je confirme que c’est un plus dans une telle épreuve. Trois jours après cette course, les jambes vont de mieux en mieux et je compte reprendre tranquillement le hand la semaine prochaine, en attendant le prochain défi au printemps.


Merci à tous.

Greg

Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 14:26

En attendant le résumé complet de la course avec photos et vidéos, voici une première vidéo.

 

  

Attention, regardez cette vidéo en HD pour mieux en profiter.

 

Greg

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 09:55

Bonjour à tous,

 

Tout d'abord, je voulais vous remercier pour tous vos encouragements sur le blog, Facebook et vos SMS. Ce weekend, vous avez battu le record de visites avec plus de 100 en 3 jours, dont une pointe à 53 visites vendredi.

 

De mon côté, j'ai battu mon record de distance parcouru (68km), de temps de course non stop (10h42), de température en course (-6°/-10°), de mangeage de bananes (8), de sportenine (10), de gel antioxyadant (6)...

05122010154.jpg

Vue sur St Etienne après 1h15 de course

 

Ce matin, je suis déjà au boulot. J'ai les jambes un peu raides, mais je vais très bien après une bonne nuit de 11h. La course a été fabuleuse malgré les conditions extrêmes de froid, neige et verglas. Je vous raconterai tout dans le détail au cours de la semaine.

 

En attendant, vous pouvez découvrir le détail de ma course (au poste de controle de Soucieux en Jarrest KM45, je suis passé à 7h02)  : suivi live 7548

 

 

A très bientôt

Greg

Repost 0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 13:20

Demain matin vers 7h, nous prendrons la route vers St Etienne pour une arrivée prévue vers 12h30-13h. Le départ de la course est fixée samedi soir à 0h00. Entre temps, nous aurons le loisir de récupérer le dossard,  préparer le matériel et les ravitos + plan de course, puis de découvrir la ville enneigée...

profil saintelyon

Et oui, comme vous avez tous pu le voir cette semaine, la région Rhone Alpes a connu un épisode neigeux important, jusqu'à 40cm de neige par endroit en pleine pendant que nous avions un petit 1/4 de cm sur Angers !!!

 

Bref, la course aura donc lieu sur un parcours enneigé comme en atteste cette reconnaissance effectuée jeudi après midi par les organisateurs :

sainte.JPGVoir les autres photos

 

Du côté des températures, elles seront de l'ordre de -6° et pas loin de -10° sur les hauteurs. J'ai donc prévu du textile chaud spécial grand froid ainsi que plusieurs paires de gants. Cette année, les organisateurs acceptent les batons, je partirai donc avec une paire pour éviter les chutes et autres gilssades.

 

Sur le parcous, j'aurai le plaisir de passer par 5 ravitaillements et de bénéficier de la présence et l'assistance de mon équipe (Papa et Baptiste) sur 3 ou 4 points précis selon les conditions d'accès à ces zones. Hier soir, je me suis donc rasé les jambes pour faciliter les massages et éventuels straps selon les bobos.

 

Maintenant que nous y sommes après 2 mois de préparation, il me reste plus qu'à courrir et marcher en ne pensant qu'à une chose : profiter de ces instants uniques et rallier l'arrivée entre 10h et 12h suivant la difficulté du parcours enneigé.

 

RDV toute la nuit sur facebook pour le suivi de la course.

Bon weekend

 

Greg

Traileur fou...

Repost 0

CONSULTEZ LA REVUE DE PRESSE